• Pépinière en ligne uniquement
  • Commandes à partir du 5 janvier 2022
  • Première date d’expédition : 19 avril 2022

Caractéristiques de l'arbre

Hauteur à maturité
9 mètres (30 pieds)
Espacement
7 mètres (25 pieds)
Sol
adaptable
Ensoleillement
Plein soleil
Floraison
Fin juin
Récolte
Fin septembre
Couleur du fruit
Brown
Années pour fructification
8 à 12
Auto-stérile
Nom latin
Castanea dentata
Diamètre moyen du fruit
2.5cm
Autrefois emblématique du paysage de l’Amérique du Nord, le châtaignier d’Amérique est maintenant pratiquement éteint dans son aire de répartition indigène. C’est toutefois un arbre qui vaut la peine d’être préservé, puisque ses noix sucrées et faciles à récolter sont une excellente source de nourriture fiable. L’arbre commence à produire des noix vers l’âge de 8 ans et est rustique en zone 4.
Hauteur
Disponibilité
Prix
1-3 pieds
À venir
20.00 $
3-5 pieds
À venir
25.00 $

Attention! Vous devez planter un minimum de 2 châtaigniers d’Amérique pour obtenir des noix.

Nous sommes présentement fermés. Ouverture des commandes le
5 janvier 2022 à 10h00!

Hauteur à maturité
9 mètres (30 pieds)
Espacement
7 mètres (25 pieds)
Sol
adaptable
Ensoleillement
Plein soleil
Floraison
Fin juin
Récolte
Fin septembre
Couleur du fruit
Brown
Années pour fructification
8 à 12
Auto-stérile
Nom latin
Castanea dentata
Diamètre moyen du fruit
2.5cm

Le châtaignier d’Amérique commence généralement à produire des noix vers l’âge de 8 à 10 ans. Les châtaignes poussent en grappes d’environ trois coques vertes épineuses contenant chacune une noix. Elles arrivent à maturité à la fin de septembre ou au début d’octobre et commencent à tomber au sol lorsqu’elles sont prêtes à être récoltées. Elles sont faciles à ramasser, car la coquille s’ouvre quand elles sont matures. Sachez toutefois que les animaux les aiment autant que les humains, de sorte que la « récolte » est en fait une course pour déterminer qui les prendra en premier! Mesurant environ 2,5 cm de diamètre, elles sont un peu plus petites que les châtaignes d’Europe, mais elles sont tout aussi savoureuses! On les cuit au four ou dans l’eau bouillante et on les savoure dans des repas, des collations ou des desserts. Elles sont très versatiles et font un peu penser à une petite pomme de terre qui pousserait dans les arbres!

Le châtaignier d’Amérique (Castanea dentata) est un arbre à croissance rapide qui couvrait autrefois la majeure partie de l’Amérique du Nord, mais qui est maintenant gravement menacé dans son aire de répartition indigène. Lorsqu’il est en bonne santé, il peut atteindre 30 mètres de hauteur et 3 mètres de diamètre de tronc! Le châtaignier produit des fleurs mâles et femelles sur le même arbre, mais ne peut pas s’autopolliniser; il faut au moins deux arbres pour que la pollinisation et la production de noix aient lieu. Avec la pollinisation, il offre chaque année d’excellents rendements de châtaignes. Historiquement, ces noix constituaient une source importante de nourriture tant pour les humains que pour la faune. Le châtaignier d’Amérique contribue également au maintien de la fertilité du sol dans lequel il est cultivé, car ses feuilles retiennent plus de nutriments que ne le font la plupart des autres arbres forestiers. Dans le passé, lorsqu’il était facilement disponible, l’arbre était très apprécié non seulement comme source de nourriture, mais aussi comme source de bois d’œuvre. Son bois a beaucoup de qualités intéressantes, parmi lesquelles la force, la rectitude et la résistance à la pourriture.

Au début des années 1900, la population indigène de châtaigniers d’Amérique a été presque complètement décimée par la brûlure du châtaignier, qui a été introduite par des châtaigniers asiatiques importés et résistants à la maladie, contrairement aux châtaigniers d’Amérique. En très peu de temps, cet arbre qui était l’un des arbres les plus communs de l’est des États-Unis a pratiquement disparu. Certaines populations persistent encore au-delà de leur aire de répartition indigène, dans des zones non atteintes par la maladie. Depuis plusieurs années, des travaux sont en cours pour trouver un moyen de les sauver en combinant la reproduction avec des souches partiellement résistantes, et plus récemment, la modification génétique visant à créer une souche résistante. La plantation d’un châtaignier d’Amérique, en particulier dans les régions situées à l’extérieur de son aire de répartition indigène, contribue à maintenir la population en vie, car plus les semis sont diversifiés, plus il y a de chances que certains d’entre eux résistent à la brûlure du châtaignier.