• Pépinière en ligne uniquement
  • Commandes à partir du 5 janvier 2022
  • Première date d’expédition : 19 avril 2022

Caractéristiques de l'arbre

Hauteur à maturité
25 mètres (82 pieds)
Espacement
14 mètres (36 pieds)
Sol
Bien drainé
Ensoleillement
Adaptable
Floraison
Fin mai
Récolte
Octobre
Couleur du fruit
Écorce verte, brune lorsque mûre / Gland crème
Années pour fructification
35 à 40
Auto-fertile
Nom latin
Quercus alba
Originaire d’Amérique du Nord, le chêne blanc (Quercus alba) est un feuillu énorme et noble qui produit des glands doux comestibles. C’est une espèce rare et menacée d’extinction au Canada.
Hauteur
Disponibilité
Prix
1-3 pieds
À venir
25.00 $
3-5 pieds
À venir
30.00 $

Nous sommes présentement fermés. Ouverture des commandes le
5 janvier 2022 à 10h00!

Hauteur à maturité
25 mètres (82 pieds)
Espacement
14 mètres (36 pieds)
Sol
Bien drainé
Ensoleillement
Adaptable
Floraison
Fin mai
Récolte
Octobre
Couleur du fruit
Écorce verte, brune lorsque mûre / Gland crème
Années pour fructification
35 à 40
Auto-fertile
Nom latin
Quercus alba

Le chêne blanc est autofertile et un même arbre porte des fleurs mâles et des fleurs femelles. Ses fleurs sont cependant très sensible à la température, ce qui fait du chêne blanc un arbre un peu capricieux duquel on ne doit pas s’attendre à une récolte annuelle. En effet, la pollinisation idéale se produit lorsqu’il y a 10 jours de température douce pendant la floraison, puis de 13 à 20 jours de temps plus frais.

On divise les glands de chêne en deux grandes catégories : amers et doux. Si vous avez déjà goûté aux glands du chêne rouge, vous savez ce qu’est un gland amer! Ce n’est pas mangeable! C’est la très forte concentration en tannins qui rend le gland amer. Même si les glands de chêne blanc sont des glands doux, ne croyez pas que les manger crus à la récolte est un pur délice! Ils contiennent aussi une certaine quantité de tanins, de loin inférieur à celle du chêne rouge, mais qui demande quand même une certaine préparation.

La méthode la plus utilisée pour retirer les tannins est de faire bouillir les glands dans plusieurs eaux, jusqu’à ce que l’eau soit claire (les tannins sont dissous dans l’eau). Une fois les tanins enlevés, il y a plusieurs options : les glands peuvent être séchés, rôtis, moulus en farine, confits, utilisés comme substitut de café, on peut aussi en extraire l’huile ou même les utiliser dans la confection de gâteaux, de biscuits et de tartes.

Rustique en zone 4, le chêne blanc a une aire de répartition qui s’étend du sud du Canada aux états les plus au sud des États-Unis. Son bois ne pourrit pas. C’est une grande qualité, mais c’est aussi ce qui l’a rendu rare et menacé d’extinction puisqu’il était utilisé pour la production de barils, de navires et de planchers. Arbre à croissance lente, il peut vivre jusqu’à 450 ans.

Le chêne blanc est extrêmement adaptable, il pousse dans divers sols sans impact sur sa croissance, pourvu qu’ils soient bien drainés. Les deux seuls sols qui lui conviennent moins sont un sol très sec et très peu profond, ou un sol qui se draine mal. Le chêne blanc est également l’un des très rares arbres à noix capables de grandir soit à l’ombre, soit au soleil.

Pour profiter de sa grande valeur économique, beaucoup de gens font des plantations de bois de chêne blanc pour un investissement à long terme. Bien que nous n’encouragions pas la coupe des chênes blancs, une option moins dévastatrice consiste à planter un chêne aux 5 mètres (16 pieds) plutôt qu’aux 10 mètres (33 pieds). De cette façon, dans quelques dizaines d’années, lorsque les couronnes des arbres se toucheront l’une l’autre, il sera possible de récolter le bois de la moitié de la plantation et de laisser l’autre moitié se développer pleinement pour en récolter les noix ou nourrir la faune.

Le chêne blanc est un favori de la faune, il faut donc être rapide lors de la cueillette, sans quoi les écureuils, les souris, les tamias, les chevreuils et les geais bleus risquent de s’en charger! Certaines personnes décident de planter des chênes blancs simplement pour aider la faune. Il s’agit, à notre avis, d’une excellente idée! Réintroduire le chêne blanc dans la nature est un beau cadeau pour cette planète.